Sept bonnes raisons de barrer la route au Front National en région PACA dimanche prochain

customLogoTexte rédigé au sein de la Coordination LGBT PACA

1) Parce que couper les aides financières aux associations LGBT locales, comme l’a annoncé Marion Maréchal-Le Pen, plongerait des centaines de personnes dans une précarité aggravée, en les privant d’un accès à des acteurs sociaux de terrain que constituent ces associations. Ces personnes ne pourraient ainsi plus être aidées lorsqu’elles seront victimes d’agressions, de discriminations, de violence, ou lorsqu’elles voudront avoir accès à la santé et à leurs droits.

2) Parce que cela sent un peu l’opportunisme et l’instabilité dans votre équipe Mme Maréchal Le Pen. Alors candidat à la mairie de Nice en 2014 et en tentant de draguer à sa gauche, Olivier Bettati, l’un de vos bras droits aujourd’hui et tête de liste Front National dans les Alpes-Maritimes, déclarait : ” Je veillerai particulièrement à ce que les moyens matériels et financiers qui sont alloués au Centre LGBT et associations membres ne soient pas réduits, comme c’est le cas quand la situation budgétaire est tendue, mais au contraire qu’ils puissent être confortés voire augmentés. ”. Vous êtes d’accord avec Monsieur Bettati, Mme Maréchal-Le Pen ?

3) Parce qu’au cours des mandats successifs de Jean-Claude Gaudin (2 mandats) et de Michel Vauzelle (3 mandats) comme Présidents de la région PACA, le Front National s’est opposé systématiquement à toutes les demandes de subventions concernant les LGBT, les actions de prévention Sida et le Planning Familial.

4) Parce que le FN est contre le droit d’avorter : les récentes déclarations de Marion Maréchal Le Pen nous le prouvent. Quand ces têtes de liste FN affirment qu’ils couperont les subventions accordées aux plannings familiaux dans leurs régions s’ils sont élus (faisant fi du fait que l’attribution ou la non-attribution d’une subvention n’est pas le fait du prince, mais le fait de l’intérêt général), c’est bien une attaque contre le droit fondamental des femmes à disposer de leur corps, de leurs moyens de conception et des jeunes à maîtriser leur santé.

5) Parce que quand Marine Le Pen affirme que non, le FN n’est pas contre le droit d’avorter (tentant ainsi de rectifier les propos de Marion Maréchal-Le Pen), elle ment. Marine Le Pen a théorisé elle même lors des élections présidentielles de 2012 le concept “d’avortement de confort”, faisant passer les femmes qui avortent pour des irresponsables. Sa nièce ne fait pas mieux en disant que » l’Etat n’était pas là pour « payer l’inattention des femmes ».

6) Parce que les deux député-e-s frontistes qui siègent à l’Assemblée Nationale, dont Marion Maréchal-Le Pen, ont voté systématiquement contre tous les textes présentant des avancées pour les droits des femmes et l’avancée de l’égalité (loi sur le mariage pour toutes et tous, loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes, loi sur le harcèlement sexuel …).

7) Parce que les régions, par leurs compétences, peuvent agir concrètement pour l’égalité et le respect, si volonté politique il y a : lutte contre le harcèlement sexiste et sexuel dans les transports, intervention dans les lycées sur l’éducation à la sexualité et le respect, financement des plannings familiaux et des associations qui oeuvrent pour l’égalité femmes-hommes et le respect des différences, mise en oeuvre d’une politique pour permettre aux lycéen-ne-s et apprenti-e-s de prendre soin de leur santé…

 

Organisations signataires :
Centre LGBT Côte d’Azur – Nice
Le Bureau du collectif iDEM – Marseille
Les Ouvreurs
Mémoire des Sexualités – Marseille
Centre Évolutif Lilith – Marseille
OSED – Carpentras
AGLAE – Nice
Freedom Gap
GayLib Nice Côte d’Azur
A.C.SIDA Agissons Contre le Sida – Nice
Rando’s Provence
Eléa-Femmes solidaires Avignon
Des Ils et Des Elles – Avignon
Les Gays Randonneurs de Provence – Avignon
Chrétiens & Sida – PACA
Association Equality – Sisteron
Fédération Sportive Gaie et Lesbienne – délégation Méditerranée
ENIPSE – Equipe Nationale d’Intervention en Prévention et Santé pour les Entreprises – PACA
Groupe Azur Inter Sports Nice
MUST, Association sportive multisports et de lutte contre l’ Homophobie – Marseille
Fiertés de Provence – Marseille
Aux 3G, café associatif lesbien – Marseille

Soutenu par le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) des Bouches du Rhône

A propos de Collectif IDEM

Créé en 2012, le Collectif IDEM (Identités – Diversité – Egalité – Méditerranée) a rassemblé au cours de ces années plus de 10 associations locales et nationales et une quarantaine de personnes qui créent des projets en commun ouverts à toutes et tous . En ont été membres au cours de ces années : AIDES * , AMNESTY International * , Aux 3G, Boucle Rouge, ENIPSE * , FLAG, FSGL, G-Stud, Mémoire des Sexualités * , MPPM, MUST, Le Planning Familiale-13 * , Le Refuge * , Sawa United * , SOS homophobie, Cie La ZOUZE * … * Voir la liste à jour de membres . Le Collectif IDEM a pour mission de mobiliser et concourir à la qualité du dialogue inter-associatif et de favoriser les projets collectifs, la mise en place de stratégies et de synergies communes, dans un esprit laïc non communautariste et indépendant des partis politiques. Il se donne les moyens d’organiser, coordonner ou soutenir sur le territoire Marseille-PACA des événements liés à la promotion des droits humains et des libertés fondamentales en matière d’orientation sexuelle et d’identité de genre, et le rejet de toute forme de discriminations. En son sein, il réunit différentes compétences individuelles dans les domaines de l’activisme, de la culture, de la communication et de l’événementiel. Le Collectif IDEM s’est fait connaître en créant le 1er Forum Euroméditerranéen LGBT en juillet 2013 (EuroPride Marseille) où se sont rencontrés activistes et universitaires sur un plan international. Une édition des actes de ce forum est parue en juillet 2015, Les LGBT font bouger les sociétés (éd. Des Ailes sur un tracteur). Le lancement du Festival TRANSFORM! en 2015 traduit notre volonté de traiter des désirs, des sexualités, des genres par le prisme de la création contemporaine en valorisant la scène artistique. Nous préparons la 3ème édition pour la rentrée 2018. Les évènements réguliers au cours de l’années sont les TRANSVERSALES! entre en partenariat avec les associations membres ou proches. Le Collectif IDEM s’est engagé à recréer une dynamique unitaire sur le territoire marseillais après l’échec de l’EuroPride en 2013. Fédérer des partenaires, activer des coopérations et renforcer les logiques de structuration sont au cœur de nos engagements. Fort de cette action menée depuis plus d’un an, nous avons été élus par l’ensemble des associations qui composent le Comité de pilotage* de la PRIDE MARSEILLE pour être l’organisateur de cet évènement de 2014 à 2016. Cette reconnaissance est allée de pair avec le développement du soutien des collectivités locales (Région, Département, Ville de Marseille…). Le collectif IDEM est membre de la Fédération LGBTI+ et de son Conseil d’Administration : Federation-LGBT.org . Depuis sa création, le Collectif IDEM est une association reconnue d’intérêt général ayant un caractère philanthropique, social et culturel, éligible au mécénat au titre des articles 200-1 et 238bis-1 du CGI. *Comité de Pilotage de la PRIDE MARSEILLE 2014-16 AIDES, AMNESTY International, APGL, Autre Cercle-PACA, Aux 3G (Bar associatif lesbien), Le CEL-Centre Evolutif Lilith, Le Collectif IDEM-Identité́ Diversité́ Egalité Méditerranée, ENIPSE Paca, FSGL-Fédération Sportive Gay et Lesbienne, FLAG! (Policiers et Gendarmes LGBT), Les FrontRunners, Gaylib, G-Stud (association des jeunes LGBT de la région marseillaise), HES, Mémoire des Sexualités, Municigays de Marseille, MUST-Marseille United Sport pour Tous, NPA, PCF, CFDT, UNSA 13, Le Planning Familial-13, Le Refuge, SNEG-Syndicat National des Entreprises Gaies & Co, SoS Homophobie, David et Jonathan, Jeunes Ecolos, Fiertés de Provence, MPPM, Sawa United, La Zouze, Observatoire des Transidentités, Boucle rouge, SIS association, Freedom’s Cosplay show, Vongola Family Team…