Une agression homophobe à Marseille qui nous alerte toutes et tous !

COMMUNIQUE DE PRESSE du 26 février 2014

C’est avec stupeur que nous apprenons l’agression homophobe particulièrement violente subie il y a quinze jours par un jeune étudiant de 23 ans à Marseille dans le 6ème arrondissement : roué de coup, humilié, insulté, volé, ce jeune homme aurait eu le « tort » de paraître efféminé aux yeux de ses 4 jeunes agresseurs de 17 ans : cette apparence efféminée aurait ainsi constitué un « permis d’agresser » en renvoyant à l’homosexualité présumée de la victime, ou en considérant la masculinité du jeune homme comme non conforme.

Nous présumons qu’il s’agit donc d’une agression caractérisée fondée sur l’orientation sexuelle et sur l’identité de genre réelle ou supposée de la victime.

Nous demandons au Maire et au Préfet de condamner publiquement cette agression homophobe inacceptable.

Nous exigeons que soit mis en oeuvre un outil de veille sur le recensement de tels actes à Marseille afin de pouvoir enregistrer leurs diverses manifestations et adopter un plan de lutte efficace.

Alors que les agresseurs présumés ont pu être arrêtés, nous souhaitons que l’enquête en cours du Groupe de Voie Publique soit menée à son terme afin de faire toute la lumière sur les conditions de la survenue d’un tel acte à Marseille.

Comme il y a quelques mois à Paris ou à Lille, aujourd’hui c’est au tour de Marseille d’être le théâtre de violences homophobes. Partout en France en 2014, il n’est pas anodin de vivre encore ouvertement son orientation sexuelle ou son identité de genre.

En effet, bien qu’il y ait eu une avancée notable de l’égalité réelle avec la loi sur le mariage pour tous, les personnes lesbiennes, gays, bisexuel-les et Trans (LGBT) ont vu se développer depuis de longs mois un climat particulièrement délétère de rejet de ce qu’ils-elles sont et de leurs aspirations à vivre en toute égalité dans la société. Ces dernières semaines, nous voyons resurgir des rumeurs, des amalgames insensés liés à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre. Hélas, face à ces préjugés et à ces formes d’instrumentalisation, nous rappelons la réalité, à savoir que le taux de suicide chez les jeunes homosexuel-le-s reste de 4 à 7 fois plus élevé que chez les personnes hétérosexuelles*.

Nous réaffirmons haut et fort que c’est l’homophobie qui est une violence, non l’homosexualité.

Au même titre que le racisme, la xénophobie, le sexisme et toutes les formes de discriminations sociales liées aux croyances religieuses, aux handicaps etc., l’homophobie est un rejet de la différence, une atteinte à la dignité humaine.

Cette violence est intolérable et c’est une injonction urgente à lutter sans relâche et simultanément contre toutes ces discriminations ! Cette agression à Marseille est une alerte pour nous tous et nous incite à demander de toute urgence que soit menée une politique cohérente de lutte contre les discriminations homophobes et transphobes ainsi qu’un développement et un soutien actif aux programmes de lutte contre l’homophobie.

Le Collectif IDEM SOS homophobie, Amnesty International, le Planning Familial, Mémoire des Sexualités, Les 3G, MPPM, Boucle rouge, Observatoire des Transidentités, Sawa United, La Zouze

*Les minorités sexuelles face au risque suicidaire, Beck, Firdion, Legleye, Schiltz, INPES, 2010, pp 41-43

A propos de Collectif IDEM

Créé en 2012, le Collectif IDEM (Identités – Diversité – Egalité – Méditerranée) a rassemblé au cours de ces années plus de 10 associations locales et nationales et une quarantaine de personnes qui créent des projets en commun ouverts à toutes et tous . En ont été membres au cours de ces années : AIDES * , AMNESTY International * , Aux 3G, Boucle Rouge, ENIPSE * , FLAG, FSGL, G-Stud, Mémoire des Sexualités * , MPPM, MUST, Le Planning Familiale-13 * , Le Refuge * , Sawa United * , SOS homophobie, Cie La ZOUZE * … * Voir la liste à jour de membres . Le Collectif IDEM a pour mission de mobiliser et concourir à la qualité du dialogue inter-associatif et de favoriser les projets collectifs, la mise en place de stratégies et de synergies communes, dans un esprit laïc non communautariste et indépendant des partis politiques. Il se donne les moyens d’organiser, coordonner ou soutenir sur le territoire Marseille-PACA des événements liés à la promotion des droits humains et des libertés fondamentales en matière d’orientation sexuelle et d’identité de genre, et le rejet de toute forme de discriminations. En son sein, il réunit différentes compétences individuelles dans les domaines de l’activisme, de la culture, de la communication et de l’événementiel. Le Collectif IDEM s’est fait connaître en créant le 1er Forum Euroméditerranéen LGBT en juillet 2013 (EuroPride Marseille) où se sont rencontrés activistes et universitaires sur un plan international. Une édition des actes de ce forum est parue en juillet 2015, Les LGBT font bouger les sociétés (éd. Des Ailes sur un tracteur). Le lancement du Festival TRANSFORM! en 2015 traduit notre volonté de traiter des désirs, des sexualités, des genres par le prisme de la création contemporaine en valorisant la scène artistique. Nous préparons la 3ème édition pour la rentrée 2018. Les évènements réguliers au cours de l’années sont les TRANSVERSALES! entre en partenariat avec les associations membres ou proches. Le Collectif IDEM s’est engagé à recréer une dynamique unitaire sur le territoire marseillais après l’échec de l’EuroPride en 2013. Fédérer des partenaires, activer des coopérations et renforcer les logiques de structuration sont au cœur de nos engagements. Fort de cette action menée depuis plus d’un an, nous avons été élus par l’ensemble des associations qui composent le Comité de pilotage* de la PRIDE MARSEILLE pour être l’organisateur de cet évènement de 2014 à 2016. Cette reconnaissance est allée de pair avec le développement du soutien des collectivités locales (Région, Département, Ville de Marseille…). Le collectif IDEM est membre de la Fédération LGBTI+ et de son Conseil d’Administration : Federation-LGBT.org . Depuis sa création, le Collectif IDEM est une association reconnue d’intérêt général ayant un caractère philanthropique, social et culturel, éligible au mécénat au titre des articles 200-1 et 238bis-1 du CGI. *Comité de Pilotage de la PRIDE MARSEILLE 2014-16 AIDES, AMNESTY International, APGL, Autre Cercle-PACA, Aux 3G (Bar associatif lesbien), Le CEL-Centre Evolutif Lilith, Le Collectif IDEM-Identité́ Diversité́ Egalité Méditerranée, ENIPSE Paca, FSGL-Fédération Sportive Gay et Lesbienne, FLAG! (Policiers et Gendarmes LGBT), Les FrontRunners, Gaylib, G-Stud (association des jeunes LGBT de la région marseillaise), HES, Mémoire des Sexualités, Municigays de Marseille, MUST-Marseille United Sport pour Tous, NPA, PCF, CFDT, UNSA 13, Le Planning Familial-13, Le Refuge, SNEG-Syndicat National des Entreprises Gaies & Co, SoS Homophobie, David et Jonathan, Jeunes Ecolos, Fiertés de Provence, MPPM, Sawa United, La Zouze, Observatoire des Transidentités, Boucle rouge, SIS association, Freedom’s Cosplay show, Vongola Family Team…