COMME DU CHIENDENT

PARTAGER

poétiques érotiques : écoféminismes et subsistances

  • Euphorbia Peregrina – De la subsistance à la poésie [proposition comestible]
  • Myriam Bahaffou – Entre paillettes et compost [conférence-lecture]
  • Aurélie Olivier – Mon corps de ferme [lecture performée]
  • Luïza Luz – Music For Wild Angels [performance audiovisuelle]
  • D. Jekyll [DJ set]
  • Intersexion podcast – [enregistrements pour création sonore]

Comme des griffes de sorcières, ces canines de chien·nes invasives fleurissent pour leurs seuls désirs.

Ielles tracent en souterrain, à des allures déviantes.

Improductives, iels vivent des nuisances qu’on leur prête.

Iels font boucan : porte-les à tes lèvres, et siffle.

Ielles se développent sans que rien ne puisse venir les assourdir.

Herbes folles, iels saisissent leur droit à la terre et entravent les récoltes de leurs résistances.

On leur a compté cinq genres.

 

Programme :

  •  Euphorbia Peregrina – De la subsistance à la poésie [proposition comestible]

 © Euphorbia Peregrina

Sur un chemin de table, E. P. déroule l’éternel menu de la soupe, du pain et de la boisson fermentée pour nous inviter à en goûter les saveurs et la poésie.

QUAND LE SOL FLANCHE, C’EST PAS SA FAUTE, ELLE TOMBE. [membre du bureau d’accompagnement d’artistes du festival TRANSFORM!]

  •  Myriam Bahaffou – Entre paillettes et compost [conférence-lecture écoféministe]

Myriam Bahaffou

Tout à la fois récit, essai, mais aussi témoignage d’une époque et d’un engagement, Des paillettes sur le compost est une exploration sensible et politique du quotidien. Dans un style enlevé́ – parfois cru, souvent cri – Myriam Bahaffou montre que c’est dans les replis de situations ordinaires (un rendez-vous chez l’esthéticienne, un déjeuner en terrasse…) que se déploie la puissance des écoféminismes.

Myriam Bahaffou est chercheuse en philosophie féministe le jour, militante en période d’essai la nuit (entre autres choses). Elle s’intéresse aux liens interespèces dans une perspective écoféministe et décoloniale afin d’élaborer une compréhension intersectionnelle des enjeux touchant à la justice climatique. Elle se reconnaît dans les écoféminismes par ce qu’ils ont de plus vivant, organique, sexuel, débordant et communautaire. Éditions Le Passager Clandestin

Podcasts :• La Poudre : Ep. 126 – Myriam Bahaffou

Jins : Ep. 28 : Écoféminisme décolonial & islam avec Myriam Bahaffou

  •  Aurélie Olivier – Mon corps de ferme [lecture performée]

Aurélie Olivier © Claire Fasulo

Mon corps de ferme est un récit de terroir tout terrain sur le musellement intime induit par les mises aux normes de l’agriculture intensive qui régit, sur plusieurs décennies, la vie d’une exploitation familiale. La lecture de poèmes est accompagnée d’une projection composée avec la graphiste Anne-Lise Bachelier.

Aurélie Olivier est née en 1986 à Trégrom. Elle est directrice de l’association Littérature, etc, créée en 2013 alors qu’il faisait trop froid dehors. Depuis, toujours bien accompagnée, elle imagine le festival Littérature, etc, les séances de bouches à oreilles Les Parleuses, le festival Dire ou encore le festival La poésie n’est pas un luxe. En 2021, elle initie et préface le livre Lettres aux jeunes poétesses (éditions de l’Arche). Mon corps de ferme (Les éditions du commun) est son premier recueil personnel.

Éditions du commun

Interview pour Manifesto XXI

  •  Luïza Luz – Music For Wild Angels [performance audiovisuelle]

Luïza Luz © Luana Brandt

Music for Wild Angels est une performance immersive qui explore les relations entre les entités organiques, numériques et invisibles. À travers des paysages sonores, des textes et des images composées au cours des deux dernières années, l’artiste sonde les thèmes liés aux décompositions et aux transformations dans les mondes humains et plus qu’humains. Quels sont les liens manquants entre nous et la planète que nous habitons ? À ce stade de sa recherche, iel se demande comment considérer l’inconnu et les caractéristiques féminines comme lignes d’orientation. En créant un écosystème réflexif et comtemplatif, Music for Wild Angels cherche à nourrir une connexion plus profonde avec la nature sauvage et à inspirer un sens renouvelé des possibilités, au-delà des cloisonnements illusoires.

Luïza Luz (iel) vient de São Paulo, Brésil, et vit à Berlin. Artiste transdisciplinaire, chercheur·se, chanteur·se et compositeur·ice, Luïza Luz étudie les moyens multisensoriels d’apprentissage et de partage des connaissances émancipatoires. Son travail s’étend du monde humain au monde plus qu’humain, s’engageant dans les approches intuitives, théoriques et pratiques de l’environnementalisme intersectionnel, via le langage et les planetary narratives. Dans le domaine de la performance et du son, iel collabore avec des entités électroniques et organiques pour composer des paysages sonores et des écosystèmes immersifs. Dans le prolongement de son travail artistique, Luïza Luz tient le séminaire “Planetary Embodiment” à l’Université des Arts de Berlin pour les étudiants et les non-étudiants, tout en poursuivant son mémoire à l’Art in ContextInstitut. Par son travail, iel contribue à un mouvement plus large en faveur de changements structurels et radicaux de nos imaginaires, tout en questionnant nos rapports au soin, à la réparation et à l’appartenance.

site instagram

  •  D. Jekyll [DJ set]
page5image57222080

D. Jekyll © Alexis

D. Jekyll nous entraîne dans une promenade sonore rythmée et envoûtante pour clôturer la soirée. DJ multifacette aux influences techno, rave et trance, il mélange les genres en jouant avec des kicks rapides et des mélodies plus douces.

[membre du bureau d’accompagnement d’artistes du festival TRANSFORM!]

soundcloud instagram

Bonus : pendant la soirée sera enregistré un podcast par l’équipe d’Intersexion !

  •  Podcast Intersexion [création sonore TRANSFORM! x Intersexion]

« Penser l’improbable, la biodiversité, l’écologie urbaine et la théorie queer, le tout en adoptant une lecture intersectionnelle ? C’est l’ambition du Podcast Intersexion. En confrontant la parole d’activistes, d’artistes, de chercheur·ses venant de diverses champs disciplinaires, l’émission a pour objectif de créer de nouvelles zones de contact, de nouveaux schémas réflexifs à même de mettre au jour des lectures du réel plus éclatées. À l’heure de l’effondrement, penser la lutte dans sa globalité et renverser les frontières entre les disciplines trouve pleinement son sens. Alors, venez nous découvrir, nous écouter, explorer, tâtonner et porter un nouveau regard sur l’activisme. »

soundcloud instagram

CONSULTER PLUS DANS

On Air 2024 x TRANSFORM! : Yazzus + GEM&I + Guayabo

sam. 6 Juil. 2024
À partir de
19h30

Comment le handicap transforme l’art, le monde de l’art et les représentations ?

lun. 24 Juin. 2024
À partir de
14h30
Festival TRANSFORM!

Vous allez visiter

www.festival-transform.com

Secondes